Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 février 2012 5 03 /02 /février /2012 19:37

Recettes de 1903

Menu pour 6 (sans compter le reste à dépenser pour une famille de 6) à 5 .05 francs environ, un journal coute 0.05 franc environ en 1903

Un journal actuel coute un euro (environ 6 francs environ…)

Un ouvrier gagne environ 5 à 8 francs par jour en 1903 (spécialisé)

 

Ce diner était pour une famille aisée, je pense, quoiqu’il en soit recettes, avec prix de l’époque (si vous avez envie de faire une conversion par rapport à notre vie de maintenant, ce diner serait hors de prix pour beaucoup et si vous avez du temps!!! mais semble bon de s’installer avec eux , moi, j’aime bien, si l’on m’invite à partager ce menu.

DINER DE FAMILLE DE 6 PERSONNES


Soupe aux choux

1/4 chou Milan o o5 Franc 4 pommes de terre . o o5 franc 5o gr. beurre à 2 francs ( 0.20) sel, poivre, 2 litres eau.
Prix approximatif. ... o 3o
Temps nécessaire : 1 h. 1/2

Levez les feuilles du chou; lavez-les, ôtez les côtes, coupez-les largement; pelez les pommes de terre. Coupez-les en rondelles épaisses. Faites bouillir l'eau. Mettez dedans les choux un peu de sel, très peu de poivre, la moitié du beurre. Faites bouillir 3/4 d'heure. Ajoutez les pommes de terre. Faire bouillir encore 3/4 d'heure. Préparez quelques dés de pain dans la soupière ; mettez le reste du beurre pour lier. Versez le potage avec les légumes. Servez.

Longe de veau farcie

1 kilo de longe de veau 2 80 1/2 litre bouillon o 20 .
5o gr. beurre . o 20 \ 1 petit verre vin blanc 010 bouquet, carottes, oignon o o5
sel poivre 100 gr. jambon cru o 25 œuf o 10 , persil haché, gros comme un œuf
l de mie de pain.
Prix approximatif 3 70

Temps nécessaire : 2 h. 1/2

Préparez la farce en hachant, pilant, maniant le jambon, la mie de pain, le persil, l'œuf. Parez la longe en enlevant les parties trop grasses et nerveuses. Posez
sur la planche. Mettez la farce sur la longe. Roulez-la, puis ficelez-là. Faites
revenir le morceau de viande ainsi arrangé en ballottine dans la casserole de cuivre ou la cocotte et dans le beurre chaud. Quand la ballottine est de belle couleur de tous côtés, mouillez d'un peu de bouillon chaud, mettez le vin blanc, le sel, le poivre, l'oignon, la carotte, le bouquet. Faites cuire doucement. Ajoutez de temps en temps un peu de bouillon. Avant de servir dégraissez soigneusement et déglacez le fond de la
cocotte avec un peu de bouillon chaud.
Flageolets d'Arpajon maître d'hôtel

\ 1 litre haricots 0 60 (Haricots d'Arpajon) 5o g de beurre ( Persil haché, sel, poivre.
J Prix approximatif o 80

Temps nécessaire : 3 heures

Mettez les haricots dans trois fois leur volume d'eau — soit 3 litres pour 1 litre de haricots; faites cuire doucement, les haricots gonfleront mieux sans durcir. En cette saison il est inutile de les faire tremper la veille. Quand la cuisson est accomplie, retirez, égouttez. Remettez sur le feu avec le beurre, sel, poivre, persil haché ; maniez sans faire bouillir et ajoutez un peu d'eau de la cuisson pour que les légumes ne soient pas secs.
Compotes de poires

1 kilo de . poires de saison à 0.80 1/2 livre sucre o 25 1 verre 1/2 d'eau
Temps nécessaire : 1 heure

Pelez les poires ; coupez-les en quatre, ôtez les pépins. Mettez-les sur le feu avec l'eau et le sucre. Faites cuire. Quand les fruits sont tendres retirez-les. Dressez-les sur le compotier. Faites réduire Je sirop à joliment à point. Versez-le sur les poires. Servez chaud ou froid selon les préférences .

 

Soupe aux choux
Longe de veau farcie
Flageolets d'Arpajon maître d'hôtel
Compote de poires

 

Repost 0
Published by ancetres-metiers-conditions.over-blog.com - dans recettes
commenter cet article
31 janvier 2012 2 31 /01 /janvier /2012 20:10

Restaurateur a la carte ou portant en ville — Cette catégorie comprend les grands restaurants,

Restaurateur a la carte et à prix fixe — Etablissements d'ordre moyen n'ayant pas de salons particuliers comme les grands restaurants. Les prix sont aussi moins élevés. Exemple: les bouillons Duval, Chartier, etc.

Restaurateur a prix fixe seulement Le repas est tarifé d'avance pour un nombre déterminé de plats à choisir par le client.

Gargotier — Donne à manger à bas prix pour une clientèle d'ouvriers.

Restaurateur sur wagon ou sur bateau a vapeur — Le droit fixe (pour les impôts)varie en raison du nombre de personnes employées au service.

Marchand de bouillon et bœuf cuit

 

 

Repost 0
Published by ancetres-metiers-conditions.over-blog.com - dans 1900-1910
commenter cet article
29 janvier 2012 7 29 /01 /janvier /2012 10:35


Linger : en gros ; en demi-gros ; en détail

Linger fournisseur . — Celui qui vend du linge de table, des trousseaux, layettes et assortiments de lingerie fine confectionnée.

Le marchand en demi-gros


Tailleur ou couturier (marchand) ayant assortiment d'étoffes . — Confectionne sur commande des costumes dont l'étoffe est choisie par le client sur la pièce même.


Tailleur ou couturier (marchand) sans assortiment d'étoffes, vendant sur échantillons — N'a pas d'étoffes en magasin. Le client fait son choix sur un carnet d'échantillons, et le tailleur n'achète les tissus qu'au fur et à mesure des commandes qu'il reçoit.


Nouveautés (marchand de) Joint au commerce des tissus celui des châles, couver-
tures, étoffes d'ameublement, tapis, toiles cirées, fourrures, bonneterie, chapellerie, lingerie, confections i1 s'agit nécessairement d'un établissement bien aménagé et convenablement assorti d'articles nouveaux à l'usage de la clientèle aisée.

Modes (marchand de) . — C'est un commerce de gros ou d'expédition au dehors.

.Modiste . — fournit la matière et travaille pour la clientèle locale. Imposable, même travaillant seule.

Modiste à façon . — Travaille avec les matières fournies par la clientèle. N'est pas imposable si elle travaille seule.

Faiseuse et marchand de coiffes de femmes . — Ne vend que des articles simples et en tissu léger. C'est la modiste de campagne.

Chapeaux (fabricant de)
Chapeaux (marchands de : en gros ; en demi-gros

Chapeaux de paille en détail et chapelier en fin

Marchand de vieux chapeaux
Casquettes (fabricant ou marchand de)

 

Chaussures (fabricant de)

Marchand de chaussures communes sans assortiment

Cordonnier sur commande
Cordonnier à façon
Bottes remontées (marchand de)

Vieux souliers (marchands de)

 


Marchand de chaussures en gros
Marchand de chaussures fines et ordinaires ayant assortiment

Chapelier en grosse chapellerie — N'a qu'un assortiment incomplet et des articles communs.ou aux particuliers qui occupe plus de dix employés est
considéré comme exploitant de grand magasin

Marchand do mercerie : en gros ; en demi-gros ; en détail .

Marchand de menue mercerie La différence entre le mercier en détail et le marchand de menue mercerie est d'une appréciation assez délicate. Le premier tient un assortiment de ganterie, cols, cravates, rubans, passementerie; le second se borne à vendre de menus articles do mercerie: fil, aiguilles, épingles, coton, laines en pelotes, etc.
Marchand de tissus de laine, fil, coton, soie et crin: en gros ; en demi-gros ; en détail
Marchand de tissus grossiers et communs sans assortiment — Diffère du marchand de tissus (3° classe) en ce qu'il ne vend que des articles de prix modique et possède un choix moins étendu.

Le marchand de coupons classe sous le nom d'assortisseur.

Marchand de vêtements confectionnés: en gros ; en demi-gros ; aux particuliers
— Celui qui vend des confections pour hommes ou pour dames.

Repost 0
Published by ancetres-metiers-conditions.over-blog.com - dans métiers
commenter cet article
24 janvier 2012 2 24 /01 /janvier /2012 19:56

peugeot-402-revue-femina-1937.JPG

Repost 0
Published by ancetres-metiers-conditions.over-blog.com - dans 1920-1940
commenter cet article
23 janvier 2012 1 23 /01 /janvier /2012 18:50

usines à Strasbourg, perso, je ne connaissais pas cette marque. 12 litres au 100 et vitesse de 120 km/heure.. quelle folie!!!voiture-MATFORD-1936-revue-femina.JPG

Repost 0
Published by ancetres-metiers-conditions.over-blog.com - dans 1920-1940
commenter cet article
22 janvier 2012 7 22 /01 /janvier /2012 13:58

carte-identite-fiscale-rectoverso-1936.JPG

CARTE D'IDENTITE FISCALE

. En vertu de l'article premier de la loi du 23 décembre 1933, nul ne pourra percevoir d'intérêts, revenus nu. autres produits de valeurs mobilières sans présenter à l'établissement payeur une carte d'identité qui sera délivrée par le Contrôleur dus Contributions directes de son domicile, et ce à partir du 1er mars 1934. sauf recul d'un mois.

Délivrance de la carte

Toute personne demandant une carte d'identité devra remplir une formule ad-hoc, gratuitement délivrée qu'elle pourra se procurer, dans les mairies, bureaux de poste, perceptions, voire les banques), qu'elle déposera ou adressera sous pli affranchi au bureau du Contrôleur des Contributions directes.Le fonctionnaire saisi de la demande transmettra la carie par poste, dans le délai de quinze jours, sous pli recommandé aptes avoir, s'il le juge utile, invité le requérant à se présenter pour justifier de son identité. Une carte professionnelle spéciale est prévue pour les banquiers, notaires, etc., faisant profession de percevoir des intérêts pour le compte d'autrui. Cette carte, dont le modèle n'est pas encore définitivement arrêté, sera délivrée par le Directeur départemental des Contributions directes.

Obligations des établissements payeurs

1° N'effectuer aucun paiement sans production de la carte, du requérant ;
2° Remettre, chaque année, à l'Administration des Contributions directes, un relevé des numéros des caries d'identité des clients- ayant encaissé des revenus mobiliers avec, pour les clients hors compte, la date de ces opérations.
3° Se soumettre, en vertu de la loi du 31 juillet 1920 (article 32), aux recherches que les agents des Contributions directes effectueront dans leurs écritures.

Sanctions
Amende de 1.000 à 10.000 frs en principal par contravention à l'égard des personnes ne se soumettant pas aux prescriptions dictées par la loi ou transmettant des relevés erronés à l'Administration.

AMNISTIE
Les lois votées au cours de l'année 1933 ont pour effet de resserrer le contrôle. Les droits et moyens nouveaux accordés aux contrôleurs, le renforcement du cadre des vérificateurs de comptabilités, l'institution de la carte d'identité vont permettre de
déceler un certain nombre de fraudes.
Nous croyons donc devoir attirer l'attention du lecteur sur les dispositions de l'article 7 de la loi du 23 décembre 1033 :
« Ne donneront lieu ni à pénalités fiscales, ni à poursuites correctionnelles, les omissions ou insuffisance do déclaration en « matière d'impôts cédulaires et d'impôt général sur le revenu qui, préalablement à l'ouverture de toute procédure administrative ou judiciaire, auront été spontanément réparées avant le 24 mars 1934 ».

Ne confondez pas Contrôleur et Percepteur ………


carte-identite-fiscale-verso-1936.JPG

Verso de la Carte d'identité.
AVIS

Aucun payement d'intérêts, dividendes, revenus et autres produits de valeurs, mobilières ne peut être obtenu sans que, la présente carte soit produite à la personne qui effectue le paiement (loi du 23 décembre 1933, art. 1er).

Les coupons payés sont, sauf preuve contraire, réputés propriété du titulaire de la carte qui a été présentée à l'établissement paveur (loi du 23 décembre 1933, art. 2).

Validité de la carte. — La carte est valable tant que ses indications restent exactes, eu égard aux faits existant au 1er janvier de l'année en cours.

En cas de déménagement, la carte doit être échangée dès le début de. l'année suivante". S'adresser au Contrôleur des Contributions directes de la nouvelle résidence et lui remettre l'ancienne carte. En cas de. départ hors de France, renvoyer la carte au Contrôleur des Contributions directes.

En cas de vol, perte ou destruction de la carte, s'adresser au Contrôleur des contributions directes pour les formalités à remplir en vue de son remplacement.

Repost 0
Published by ancetres-metiers-conditions.over-blog.com - dans 1920-1940
commenter cet article
22 janvier 2012 7 22 /01 /janvier /2012 10:47

lingerie-1937-revue-femina.JPGlingerie--A-1937-revue-femina.JPG

Repost 0
Published by ancetres-metiers-conditions.over-blog.com - dans mode
commenter cet article
18 janvier 2012 3 18 /01 /janvier /2012 18:58

On m'a demandé pourquoi le robinet sur la photo de la couveuse de ll'Hopital Saint Antoine, je ne sais... trop plein de l'humidité qui se condense par rapport au volume d'air??

Voilà une autre photo qui fait peur quand même!!!

couveuse-1895-maternite-du-lion-NICE.JPG

 

 

 

Beaucoup d'explications sur son fonctionnement

Titre : La Maternité "Lion de Nice" pour enfants nés avant terme ou débiles, par le Dr Ciaudo,...

Auteur : Ciaudo, J. (Dr)

Éditeur : impr. du "Petit Niçois" (Nice)

Date d'édition : 1895

Repost 0
Published by ancetres-metiers-conditions.over-blog.com - dans 1890-1900
commenter cet article
14 janvier 2012 6 14 /01 /janvier /2012 11:56

SAINT ANTOINE salle de travail

  

 

A l'examen des femmes qui, étant ou se croyant en travail, se présentent à toute heure du jour et de la nuit.
Les locaux sont groupés dans un pavillon, situé au fond de la maternité et auquel on accède par la galerie qui borde le jardin.

Toute femme se présentant pour accoucher, est introduite dans la galerie fermée et chauffée par des radiateurs, précédant la salle d'accouchements et accédant directement à la salle d'examen.

L'infirmière de la salle d'accouchements la fait étendre sur le lit placé dans cette salle ; la sage-femme l'examine, prend sa température : si on observe des signes d'infection, on dirige la malade sur le service de l'isolement.

 

 

Chacune de ces vastes salles contient, comme annexes :
1° Une salle de quatre lits ,une salle de travail, une pour recevoir les grandes opérées.
2° Une chambre pour deux nourrices.
3° Un office.
4° Une pièce de débarras.
5° Une lingerie.
6° Une salle où l'on change les enfants.
7° Enfin un cabinet où se trouvent un vidoir pour les eaux sales et une trémie pour faire descendre le linge sale dans le sous-sol.
D'une manière générale, les accouchées reçoivent : du lait, le matin.
A midi, un potage, de la viande rôtie.
Le soir, du potage, de la viande rôtie, du poisson ou des oeufs.
Elles reçoivent comme boisson dix-huit centilitres de vin ou un litre de lait.
Le pain leur est donné à discrétion

Le linge de la maternité porte une marque spéciale. Celui qui sert aux femmes infectées porte, en outre, en grosses lettres, le mot : « ISOLEMENT ».

Tous les jours, des hommes de peine qui ne pénètrent jamais auprès des accouchées, font le tri du linge dans ces chambres : les pièces de pansement souillées sont brûlées ; le linge est compté par eux et porté à la buanderie, où il est lavé à part. Les hommes de peine ont pour cette besogne, des vêtements spéciaux, en toile. Ces mêmes hommes ne touchent pas au linge propre : celui-ci est pris de la lingerie par une sous-surveillante et est distribué à l'aide de chariots spéciaux dans les diverses parties du service.

Désinfection des vêtements des malades. — Chaque femme entrant dans le service quitte tous les vêtements qu'elle a sur elle ; ceux-ci lui sont rendus à sa sortie, désinfectés ; les pièces de lingerie sont blanchies.

Les lits des accouchées sont entièrement en fer.

 

BERCEAU-1900.JPG

 

  

Le berceau est en fer. Le matelas sur lequel est couché l'enfant est rempli de balle d'avoine qu'on brûle chaque fois qu'un enfant quitte la maternité. 

 

 

Dans chaque salle d'accouchées sont également des couveuses. SAINT-ANTOINE-couveuse.JPG

 

 

 

 

 

 

Au point de vue du personnel, une sage-femme, une infirmière de jour et une infirmière de nuit sont attribuées à ce service. Un infirmier spécial vient en aide à ce personnel. Le même infirmier s'occupe du laboratoire.

Service des femmes enceintes. - On ne reçoit dans ce service que les femmes dont la grossesse est traversée d'accidents et celles qui présentent quelque anomalie du bassin ou chez qui il y a lieu de craindre un accouchement laborieux.

Les femmes enceintes atteintes d'affections contagieuses (pneumonie, etc.) étaient placées dans le service de l'isolement. Celles qui ont des fièvres éruptives, érysipèle, etc., ne sont pas reçues dans le service ; elles sont immédiatement dirigées sur l'hôpital spécial d'Aubervilliers.

SAINT-ANTOINE-NETTOYAGE-BEBES.JPG

 

Au cenlre (côté gauche de la ligure) est le diffuseur d'air chaud qui chauffe la pièce. Contre un des côtés est un chauffe linge, chauffé à la vapeur ; â l'autre extrémité; une crèche en métal sur laquelle est la balance qui sert à peser chaque jour les enfants, et divers objets nécessaires à la toilette de ceux-ci. L'eau froide et l'eau chaude arrivent au-dessus d'une profonde cuvette eu faïence. Dix cuvettes contenant chacune de la ouate sont préparées pour les dix enfants qui vont être lavés.

 

et pour finir: la salle des accouchées

SAINT-ANTOINE-salle-des-accouchees.JPG

Repost 0
Published by ancetres-metiers-conditions.over-blog.com - dans 1890-1900
commenter cet article
13 janvier 2012 5 13 /01 /janvier /2012 19:07

porteur-fort-des-halles-1902.JPG

 

 

 

LES FORTS DE LA HALLE. LES PORTEURS.

Tout le service intérieur des Halles, en ce qui concerne les ventes en gros et le carreau, est fait par la corporation des forts, placée sous la jurisprudence de la préfecture de police. Cette corporation compte aujourd'hui six cent cinquante forts, divisés en autant de sections qu'il y a de ventes en gros. Chacune est commandée par un syndic-chef qui relève

L'insigne distinctif des forts est une médaille portant, gravées, les armes de la Ville de Paris. Cette médaille est en cuivre pour les forts et en argent pour leurs syndics.Ces derniers sont assez nombreux, car les forts ne travaillent jamais isolément, mais par escouades, sous la surveillance d'un syndic-adjoint. Les forts se recrutent au fur et à mesure des besoins du service. On exige d'eux des qualités toutes particulières au point de vue de la force et des garanties complètes au sujet de l'honnêteté.

Les équipes des forts font bourse commune pour chaque vente en gros; leurs services, obligatoires dans l'enceinte des pavillons, sont tarifés, mais, en échange du privilège indispensable dont ils jouissent, ils ont la responsabilité de toutes les marchandises confiées à leurs soins ou placées sous leur surveillance. Après avoir débuté à mille cinq cents francs,

GROUPE DE PORTEURS

les simples forts passent successivement de pavillon en pavillon. Quand ils arrivent à être attachés au pavillon de la vente en gros des beurres, œufs et fromages, ils ont conquis leur bâton de maréchal, à moins qu'ils aient l'espoir de devenir syndics. Le salaire des forts de ce dernier pavillon monte environ à quatre mille francs. Celui des forts du carreau, les forts des hauts fruits, comme on les appelle, dépasse même ce chiffre, mais le travail est plus rude, car il leur faut passer la nuit entière dans la rue, exposés à toutes les intempéries des saisons.

Les forts se montrent très fiers de leur profession ; rien ne leur est plus sensible que d'être confondus avec les porteurs, car, pour être porteur aux Halles, il suffit d'en faire la demande en produisant un certificat de domicile délivré par le commissaire de police.

Le porteur, une fois inscrit, reçoit une médaille qui lui donne le droit de faire des corvées aux alentours des Halles. Cette médaille change de forme tous les ans, afin d'obliger leurs titulaires à se présenter au moins une fois chaque année pour faire connaître leur nouvelle adresse. Ce sont autant de points de repère que la préfecture de  police prend dans l'existence de ces individus. C'est pourquoi elle se montre si prodigue d'autorisations, sachant bien qu'elle ne fera pas travailler ceux qui n'en ont pas envie. Sur quinze mille inscrits, il y a environ trois mille porteurs qui travaillent consciencieusement; d'aucuns se sont Fremarquer par une telle probité, depuis de longues années, que les marchands n ' hésitent pas à leur confier de grosses sommes pour aller solder leurs achats. On ne s'étonnera donc point d'apprendre qu'une Chambre syndicale existe pour aider au relèvement de la corporation.

Avec ces honnêtes gens, on remarque sur le registre d'inscription des noms qui ont figuré trop souvent sur les livres d'écrou des maisons pénitentiaires.

Dans une rafle de vagabonds, huit fois sur dix, quand le commissaire demande à l'individu quelle profession il exerce, celui-ci répond : — Je suis porteur aux Halles!

Le commissaire de police sait à quoi s'en tenir, mais quand il n'y a pas de charge sérieuse, il feint de se contenter de cette réponse, trouvant bien inutile d'envoyer au dépôt un vagabond qui sera relâché quelques heures 

Aux Halles, les véritables porteurs rendent d'utiles services aux restaurateurs, aux cuisiniers, aux fruitiers, venant chaque jour faire leurs emplettes.

Chaque acheteur peut payer comptant et emporter sa marchandise si elle se trouve sur le carreau, ou bien la faire sortir du pavillon en acquittant la redevance aux forts, s'il s'agit d'une vente en gros faite à l'intérieur des Halles.

Tout autour des pavillons et du carreau se trouvent, à postes fixes, des femmes dont le nom de gardeuses indique bien les fonctions. Quand un acheteur vient de faire une acquisition, il jette sur le lot vendu une pièce de o fr. 10, montant du salaire du fort et un jeton de cuivre portant son nom et celui de 1 gardeuse. C'est à celle-ci que le fort va porter la marchandise, c'est elle qui centralise les achats successifs de ses clients; ceux-ci n'ont plus qu'à enlever eux-mêmes ou à faire enlever par des porteurs.

Le salaire des gardeuses est très minime, mais il est grossi chaque jour par un pourboire leurs patrons, lorsque ceux-ci viennent acquitter les taxes dues à l'entrepreneur adjudicataire de ce service de garde. Les bons offices des porteurs et des gardeuses sont facultatifs; ceux des forts, au contraire, sont obligatoires, de façon à régler

Titre : Le Mois littéraire et pittoresque

Date d'édition :

1899-1917

Année janvier à juin 1902

Repost 0
Published by ancetres-metiers-conditions.over-blog.com - dans 1900-1910
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de ancetres-metiers-conditions.over-blog.com
  • : Métiers ignorés, oubliés. Conditions de vie début 1900. A force de me documenter pour la généalogie , j'ai eu envie de partager mes découvertes sur la vie de nos ancêtres
  • Contact

Compteur

Recherche

Catégories