Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 mai 2012 6 05 /05 /mai /2012 14:44

DRAGÉES

Dès le seizième siècle on en faisait une grande consommation et, sous Henri III, tout le monde avait son « drageoir» dans sa poche.
L'état florissant de l'industrie.des dragées peut se mesurer par la quantité de sucre qu'elle emploie. Or, une des usines, renommée il est vrai, dans laquelle se fait cette fabrication, l'usine de Mme Veuve Jacquin et fils, à Dammarie-les-Lys., dans le département de Seine-et-Marne, a mis .en œuvre, l'an dernier, 60 tonnes de sucre. Il est vrai de dire que l'on y fabrique aussi d'autres friandises, des pralines, des fondants, des marrons glacés, des sucres cuits divers ; mais enfin, ce sont les dragées-qui prédominent, cela donne une idée avantageuse du nombre des amateurs qui se chargent do les croquer.

La dragée est, le plus généralement, une amande enrobée do sucre. Jadis, et pendant longtemps, la préparation en était confiée aux laboratoires des « officiers confiseurs ».

Les « dragées extra » sont fabriquées avec des amandes de première qualité que l'on nomme « flots », provenant principalement de Provence, d'Italie, et de Sicile; elles doivent avoir toutes les qualités, y compris la régularité de forme.


M. J. Dujardin nous dit d'ailleurs qu'il y a dos variantes l'imagination des confiseurs s'est donné cours. On emploie comme noyau intérieur, destiné à servir do support au sirop, des anis, des graines de céleri et de carvi, des épines- vinettes, des amandes de noyaux de cerises, des noisettes, des avelines, des pistaches, des pétales de rose et de fleurs d'oranger, des violettes, des zestes d'oranges el de citrons confits, des fils provenant des .bâtons de cannelle, des graines de melon décortiquées. Les petites dragées argentées ou dorées sont une aimable invention. On fait aussi des dragées à la pâte d'amandes, d'abricot, de pistache, au chocolat, au nougat.

Et le bon marché!

Soit les dragées au plâtre …Comme il en faut pour toutes les bourses
Cela signifie qu'autour d'amandes de qualité secondaire on met, comme premières couches d'enrobage, de l'amidon : le sucré n'est employé que pour fournir une légère couche extérieure donnant, suivant l'expression consacrée, « de l'œil » aux dragées;
quant au parfum, il ne faut pas y penser,
On va même, dans la recherche de l'extrême bon marché, jusqu'à employer, en guise d'amandes, des pépins de citrouille décortiqués : cette décortication est faite dans les prisons, et les dragées que l'on obtient ainsi sont désignées sous le nom, dont on ne conçoit pas bien l'origine, de « dragées d'Italie ».

 

 

 

Repost 0
Published by ancetres-metiers-conditions.over-blog.com - dans Alimentation
commenter cet article
2 mai 2012 3 02 /05 /mai /2012 13:00
On nomme groisil les débris de verre ramassés par les chiffonniers. Le groisil n'entre pas seulement dans la composition du verre de bouteille, il est encore employé dans la fabrication du verre à vitres et du verre à gobeleterie.
À Paris, les chiffonniers ramassent tous les jours 15 000 kilogrammes de verre blanc, qui, vendus à raison de 5 francs les 100 kilogrammes, Quant au verre à bouteilles, on en ramasse des quantités beaucoup plus considérables. Le verre à bouteille ne se vend que 1 franc les 100 kilogrammes.

Ce verre est trié et nettoyé avant d'être envoyé à la verrerie. Le triage est opéré par des femmes qui prennent successivement avec leurs doigts, chaque morceau de verre et les placent dans des sacs différents suivant leur qualité ou leur volume. On procède ensuite au lavage d'une façon très simple. Notre dessin représente l'opération du lavage du verre clans les ateliers de M. Verdier, chez lequel, le jour où j'ai visité sa maison, il y avait une montagne de 1600 mètres cubes de vieux verre cassé. (voir image)

Quant au verre à bouteilles, on ne le lave pas, on se contente de le trier, afin d'en séparer la terre et les pierres. Le chineur, avant d'apporter le contenu de sa charrette au maître chiffonnier, faisait un classement. Ce classement a spécialement pour but de mettre de côté deux produits qu'il revendra à deux industries différentes. Ces deux produits sont les bouteilles entières non brisées, et les culots de bouteilles. Les bouteilles entières, celles qui sont intactes donnent lieu aune industrie particulière, celle des laveurs de bouteilles.

Le laveur de bouteilles achète toutes les bouteilles, tous les pots, tous les verres qu'on lui apporte quelles que soient leur forme, leur taille ou leur état de saleté. Il n'exige qu'une, chose, c'est que l'objet ne soit ni brisé ni ébréché. Le laveur plonge ces. Bouteilles et ces vases. dans de l'eau chaude, dans laquelle il a préalablement versé une certaine quantité d'acide sulfurique, puis il les rince dans de l'eau propre, les fait égoutter et enfin les classe.

Ce classement est une vraie merveille. Toutes les bouteilles sur lesquelles est gravé le nom d'un industriel ou la marque d'une fabrique sont soigneusement empilées clans un coin de la boutique, qui toujours est affecté aux flacons du même industriel ou aux pots qui portent la même marque de fabrique. L'alcool de menthe de Ricqlès, le dentifrice du docteur Pierre, la moutarde Bornibus, le vinaigre de Bully, l'eau de Botot, le vin de Bugeaud, le fluide printanier de Gellé, la veloutine Fay, le sirop Desessart, l'huile de ricin de n'importe quelle pharmacie, chaque flacon, chaque pot, chaque bouteille a sa case spéciale, qui est plus ou moins grande suivant que le produit a plus ou moins de vogue. Voulez-vous savoir d'une façon certaine si telle pommade ou tel vinaigre pour lequel on fait beaucoup de publicité a su conquérir une réelle popularité allez chez le laveur de bouteilles et demandez le vinaigre ou la pommade en question, c'est-à-dire le pot ou la bouteille ayant contenu ce produit. Si le laveur de bouteilles hésite, si semblable au bibliothécaire auquel on demande un livre inconnu, 'il se gratte l'oreille avant de vous répondre, il est inutile de poursuivre plus loin votre enquête, le vinaigre ou la pommade dont on vante les qualités à la quatrième page des journaux est un produit qui n'a pas réussi, qui ne se vend pas.

Si au contraire, à votre question : « Avez-vous tel flacon? » le laveur de bouteilles, sans même quitter la cuve est certain de votre affaire. Tous les jours le laveur de bouteilles charge une charrette de sa marchandise et fait sa tournée, c'est-à-dire qu'il va successivement chez tous les industriels dont les bouteilles portent le nom et leur revend leurs flacons ou leurs pots.

Souvent ces pots et ces flacons sont achetés au domicile même du laveur de bouteilles par des industriels qui font la contrefaçon. Vous passez dans la rue devant un de ces bazars provisoires qui s'installent pour un jour dans une boutique en location, une grande affiche imprimée sur calicot attire vos regards : «. Vente après faillite, 70 pour 100 de rabais ». Vous vous approchez et dans un étalage à treize sous vous apercevez des flacons d'eau de Cologne, de Jean-Marie Farina et de la poudre dentifrice du docteur Evans. Treize sous, c'est pour rien, il faut savoir saisir une si belle occasion et profiter d'une pareille aubaine, vous faites provision de dentifrice et d'eau de Cologne et ce n'est qu'en rentrant chez vous que vous vous apercevez de la ruse. Vous pensiez avoir acheté un flacon de bonne eau de Cologne et l'on vous a vendu une bouteille portant bien une marque connue, mais ne contenant qu'un peu d'eau et quelques gouttes d'alcool. Quant à votre dentifrice, ce que, vous avez de mieux à faire c'est de le jeter dans la rue, car c'est un mélange de farine et de pierre ponce pulvérisée.
Nous venons de voir que le chineur mettait de côté les culots de bouteilles et les tessons de gros verre. Ces débris sont vendus au fabricant de papier de verre triage-du-verre-1885.JPG
 
 
 
 
Repost 0
Published by ancetres-metiers-conditions.over-blog.com - dans métiers
commenter cet article
30 avril 2012 1 30 /04 /avril /2012 10:22

Je ne pensais pas qu’il y avait autant de grands centenaires à ces périodes là..

Si la sécurité sociale avait existé……..

Les pays les plus remarquables pour la longévité sont ceux des montagnes ; beaucoup d'habitants de la Sibérie, dans des districts hérissés de montagnes, atteignent cent,
cent dix ans. Buffon, dans une liste qu'il a donnée de tous les pays de l'Europe, remarquables pour la longévité , met en tête les montagnes d'Ecosse ; et en effet, on y trouve plus d'octogénaires, de nonogénaires et de centenaires que partout ailleurs en proportion du nombre de ses habitants.

Taston, dans son ouvrage anglais publié sur la longévité eu 1799, présente le tableau suivant de 1712 centenaires qui ont vécu , savoir :
1310 personnes de 100 à 110 ans.277 de 110 à J20 ,84 de 120 à 130 26 de 130 à 140
7 de 140 à i50 3 de i5o à 160 2 de 160 à 170 3 de 170 à i85

Il existait dernièrement à Posen, en Pologne, un vieillard qui avait atteint l'âge-de i38 ans; il est né à Oleczow, de parents pauvres. Agé de 80 ans , il se maria pour la première fois , et 10 ans après, sa femme lui donna deux jumeaux, un garçon et une fille ; il vécut trente ans avec cette femme et, quelque temps après la mort de celle-ci, il en épousa une seconde nommée Barowsga, qui mourut six ans après; il est veuf depuis 18 ans,

D'après un état des naissances et décès, publié par le synode de Pétersbourg;, pour l'année 1806 , il est mort pendant cette année. des personnes agées de 100 à 150 ans.

En 1800, selon le rapport de M. Larrey, il y avait au Caire , 35 individus de cent et plusieurs années.

En Espagne, dans le dernier siècle, on vit à Saint-Jean le Payo, ville de Gallice, communier 13 vieillards dont le plus jeune avait 110 ans et le plus âgé 127 ans. Us formaient ensemble 1499 ans.

On compte ordinairement en Angleterre un centenaire sur 3100 individus.

A deux milles de Whitehall, sur la route de Salem à Albany, dans l'état de New-York, vit un Français nommé Francisco ( en 1822 ) que l'on croit âgé de 134 ans. Sa santé est bonne et a toujours été de même. IL dit avoir assisté , à l'âge de 16 ans, au couronnement de la reine Anne d'Angleterre , qui eut lieu le 3 mai 1702 , il était donc né en 1686 et a dû voir une partie du beau règne de Louis XIV. Il vint d'Angleterre à New-York probablement au commencement du XVIII siècle, mais il ne peut se rappeler la date. Il se trouva à toutes les guerres de la reine Anne, et reçut beau-
coup de blessures qu'il fait voir.

On a beaucoup parlé , il y a plusieurs années  un vieillard hongrois, Jean Rowen mort à l'âge de 172 ans, sa femme est parvenue à l'âge de 164 ans ; la durée de leur mariage a été de 142 ans, et le moins décrépit de leurs enfants en avait 115

Etc….

Si intéressés

Titre :

Le Conseiller des familles : publication mensuelle indiquant à chacun les véritables sources de son bonheur moral et matériel

Date d'édition :

1833

 

Repost 0
Published by ancetres-metiers-conditions.over-blog.com - dans divers
commenter cet article
30 avril 2012 1 30 /04 /avril /2012 10:20

automouche-1928.JPG

Repost 0
Published by ancetres-metiers-conditions.over-blog.com - dans publicité
commenter cet article
28 avril 2012 6 28 /04 /avril /2012 14:11

pub-bicyclette-1897.JPG

En soulevant un imperceptible ressort, et sans desserrer le moindre écrou, on peut faire opérer un quart .de tour son guidon, ce qui permet de passer sa bicyclette par -un couloir, par une porte étroite, et aussi de l'appuyer solidement contre un mur.
Le frein est invisible et indéréglable. Le guidon et le frein sont ajustables.

Pratique

Repost 0
Published by ancetres-metiers-conditions.over-blog.com - dans publicité
commenter cet article
27 avril 2012 5 27 /04 /avril /2012 18:48
Et oui, il y avait les langes avec cette jolie épingle à nourrice que beaucoup connaissent (de parole de maman) , mais les couturiéres pouvaient suivant un patron(au 19 éme siècle) faire cette couche culotte (voir dessin). Les jeunes filles à l'école en cours de travaux manuels apprennaient cela.
La couche-culotte, très employée aujourd'hui '1897), se fait en flanelle blanche. Le patron se trace ainsi : Dans un rectangle A B C D, haut de 44 centimètres sur 28 de large, De L'étoffe est doublée en biais ; sur le pli de l'étoffe, Le tour de la couche-culotte est bordé d'un ruban de coton, large de 3 centimètres, dont il ne paraît qu'un centimètre à l'endroit. Ce ruban est destiné à soutenir l'étoffe. Puis on fait cinq boutonnières sur le bord inférieur On taille une ceinture de 58 centimètres de longueur sur 12 de largeur. couche-culotte-patron-1897.JPGcouche-culotte-1897.JPG
Repost 0
Published by ancetres-metiers-conditions.over-blog.com - dans 1890-1900
commenter cet article
26 avril 2012 4 26 /04 /avril /2012 20:46

Un peu d’histoire de la broderie

L'une des premières villes de France où l'on se soit occupé de la broderie est Saint-Quentin. La situation de la broderie à la main y était très prospère au commencement du xix" siècle et jusqu'en 1848 : le commerce de la broderie pouvait s'estimera 8 millions de vente annuelle, et occupait 10,000 ouvrières brodeuses. A ce moment, par suite de causes complexes, survient une crise terrible. C'est, tout d'abord, l'entrée en France des broderies exécutées en Suisse, à l'aide de machines dites « métiers suisses », machines à broder à bras, inventées par Heilmann, — puis c'est la guerre de sécession qui amène la stagnation forcée des affaires aux Etats-Unis, et, par suite, la fermeture du marché américain ; c'est enfin le sénatus-consulte de 1866 qui inaugure eh France le régime du libre-échange et ouvre nos portes à la Suisse. 'L'industrie de la broderie à Saint-Quentin était à peu près ruinée. C'est alors qu'un industriel Saint - Quentinois, Hector Basquin, résolut d'introduire en France les métiers suisses et de concurrencer ainsi les étrangers ; la première machine commença à-fonctionner le 2 janvier 1868 : il y a actuellement en 1909 4 à 5,000 métiers à broder, faisant vivre une population ouvrière de 15,000 âmes.

 

Les 2 genres de broderie mécanique en France au début 1900

 

La broderie blanche.

Le genre de broderie que l'on fabrique, surtout dans le rayon de Saint-Quentin, c'est la broderie pour linge, dite « broderie blanche ». Le travail est exécuté en « bandes » ou en « laizes » destinées à être appliquées sur le vêtement qu'on veut orner pantalons, cheminées, etc.

 

La broderie chimique.

Tout autre est le mode d'exécution de la broderie chimique, qui se fait surtout à Caudry et dans les environs. Les motifs de cette broderie sont exécutés en coton sur fond de laine ou de soie ; en plongeant le tissu brodé dans un bain alcalin de composition chimique, celui-ci ronge et détruit les fibres animales du fond (laine et soie) sans altérer les motifs de coton, qui paraissent ainsi sans fonds (on peut ainsi Introduire la broderie dans un four : le fond est brûlé, tandis que la broderie est respectée.

LES TRAVAILLEURS DANS L'INDUSTRIE DE LA BRODERIE MÉCANIQUE.

Différents ouvriers et ouvrières sont employés dans la broderie mécanique depuis le moment où le tissu uni est donné à l'ouvrier jusqu'à celui ou il le remet aux mains du patron.

C'est tout d'abord le brodeur, qui guide d'une main le pantographe en suivant les indications du dessin et qui, de l'autre main, fait tourner la manivelle qui commande les chariots porteurs d'aiguilles.

Enfileuse d'aiguilles, (maintenant remplacée par une machine spéciale) qui surveille la marche régulière du métier. Dans la broderie chimique, le navetteur, qui remplace les bobines dont le fil est épuisé.

La découpeuse, chargée de couper les fils qui se trouvent entre chaque motif de broderie, à l'envers du tissu brodé.

La raccommodeuse, chargée de réparer les fautes commises par le brodeur pendant son travail.

 

Salaires.

Dans la. broderie mécanique, de nombreuses dépenses sont mises à la charge des ouvriers : les travailleurs à domicile (et c'est, pour la broderie blanche, la grande majorité) sont propriétaires de leur métier dont le prix varie de 2,000 à 4,000 francs, (dans la broderie chimique le prix du métier varie de 4,400 à 8,000 francs) et de l'enfileuse mécanique (de 500 à 800 francs). L'ouvrier paie ces métiers au moyen d'échéances mensuelles par des retenues sur son salaire, C'est ensuite, à la charge de l'ouvrier, les frais d'entretien du métier, et dans la broderie chimique, les frais de la force motrice nécessaire à la marche du métier. L'ouvrier doit aussi supporter l'achat du coton, l'entretien des enfileuses (1 à 2 francs par jour], et des raccommodeuses (1 fr. 50 à 2 fr. 50 par jour)> l'ouvrier supporte enfin des amendes pour malfaçons ou retards de livraison. Tous ces frais mis à la charge des ouvriers étant déduits, il n'en reste pas moins que, dans l'industrie de la broderie mécanique, en broderie blanche comme en broderie chimique, le taux des salaires moyens des brodeurs est généralement supérieur à celui des ouvriers des autres industries. Le façonnier à domicile qui travaille à des articles de blanc arrive facilement à un salaire brut moyen de 8 à 9 francs par jour, et son salaire net oscille entre 5 et 6 francs ; quant au façonnier de nouveautés, il pourra arriver à un salaire net d'au moins 7 francs. Et les salaires payés en ville présentent sur les salaires ruraux une augmentation de 1 fr. 50 à 2 francs.

 

Travail à domicile.

En dehors de ces salaires assez rémunérateurs, l'industrie de la broderie mécanique présente cet avantage, gros de conséquences sociales, de permettre à l'ouvrier le travail à domicile. Le brodeur qui dirige le pantographe et actionne les charriots porteur d'aiguilles, est le père de famille : il est aidé dans sa tâche par sa femme et ses enfants. Ainsi chez là plupart dés brodeurs dans l'arrondissement de Saint-Quentin, on ne constate aucune inconduite, tous passent pour d'excellents ouvriers, au point de vue professionnel et au point de vue familial.

Repost 0
Published by ancetres-metiers-conditions.over-blog.com - dans métiers
commenter cet article
23 avril 2012 1 23 /04 /avril /2012 19:22

Le certificat d'études primaires élémentaires

, institué par l'article 6 de la loi du 28 mars 1882, est décerné après un examen public. Il est le couronnement des études faites dans les écoles primaires élémentaires.

Age des candidats. - Les enfants doivent avoir au moins onze ans à l'époque de l'examen Toutefois, une décision ministérielle intervenue en 1889 autorise à prendre part à l'examen les candidats qui auront 11 ans révolus à la fin de l'année scolaire, c'est-à-dire le 30 septembre au plus tard.

CERTIFICAT D'ÉTUDES PRIMAIRES SUPÉRIEURES


Arrêtés du 18 janvier 1887, art. 242 à 253 ; — du 17 septembre 1898 —
et du 9 décembre 1901.
Age des candidats. — Ils doivent avoir quinze ans révolus au 31 décembre de l'année durant laquelle ils se présentent. (Arrêté du 18 janvier 18b7, art. 243 modifié par l'arrêté du 9 décembre 1901.)


LOI DU 28 MARS 1882 RELATIVE A L'OBLIGATION DE L'ENSEIGNEMENT PRIMAIHE

ARTICLE PREMIER. — L'enseignement primaire comprend ;
L'instruction morale et civique ;
La lecture et l'écriture;
La langue et les éléments do la littérature française;
La géographie, particulièrement celle de la France
L'histoire, particulièrement celle de la France jusqu'à nos jours ;
Quelques notions usuelles de droit et d'économie politique ;
Les éléments do sciences naturelles, physiques et mathématiques; leurs applications a l'agriculture, à l'hygiène, aux arts industriels; travaux manuels et usage des outils des principaux métiers;
Les éléments du dessin, du modelage et do la musique
La gymnastique ;
Pour les filles, les travaux à l'aiguille ;

 

Repost 0
Published by ancetres-metiers-conditions.over-blog.com - dans 1800-1900
commenter cet article
23 avril 2012 1 23 /04 /avril /2012 19:20

RÉDACTION

1. — Paris a été plusieurs fois assiégé et occupé par des ennemis. Vous direz quand et dans quelles circonstances. (1814-1815-1870).

2. — Racontez la fondation de la République en 1792, en 1848, en 1870.

Qu'est-ce qu'une république? Qu'est-ce qu'une monarchie? Laquelle de ces deux formes de gouvernement préférez-vous et pourquoi? (Cher. 1899.)

3. — Quelle est l'utilité des chemins de fer, des canaux, des ports de mer? Citez les ports marchands de la France les plus importants, et dites ce que vous savez de leur commerce (importation et exportation.) (Cher. 1900.)

4. — Un incendie vient d'éclater dans la maison d'un de vos voisins. Vous écrivez à un ami à ce sujet en lui faisant une courte description de l'incendie et en le priant de prendre part à une souscription ouverte au profit de la famille incendiée.
(Seine-et-Marne. 1899.)

5.— On vient de vous lire la fable qui a pour titre : « Le rat de ville et le rat des champs. «Lequel des deux rats aimeriez- vous mieux être? Pourquoi ?

6. — La Loire décrit elle-même son cours depuis sa source jusqu'à la mer. Faites-la parler des affluents qu'elle reçoit, des villes qu'elle arrose, des départements et des provinces qu'elle traverse, des marchandises qu'elle transporte, des grands évé-
nements historiques dont elle a été le témoin.

7.— Comparez les quatre grands fleuves français au point de vue de leur importance : longueur, largeur, rapidité du cours, richesses des provinces traversées, et indiquez les causes des différences qui existent à ce sujet entre eux.

8. — Parlez de la famille :
1° Composition de la famille ; 2° Solidarité de tous ses membres ; 3° La vie commune, le foyer, la maison paternelle.

9. — 1° Droits du citoyen : égalité, liberté, vote, etc. ; 2» Devoirs du citoyen : obéissance a la loi, instruction, service militaire, impôt, exercice du droit de vote, etc.

 

 

Repost 0
Published by ancetres-metiers-conditions.over-blog.com - dans 1800-1900
commenter cet article
22 avril 2012 7 22 /04 /avril /2012 12:08

dispositif-bebe-1926.JPG

Repost 0
Published by ancetres-metiers-conditions.over-blog.com - dans 1920-1940
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de ancetres-metiers-conditions.over-blog.com
  • : Métiers ignorés, oubliés. Conditions de vie début 1900. A force de me documenter pour la généalogie , j'ai eu envie de partager mes découvertes sur la vie de nos ancêtres
  • Contact

Compteur

Recherche

Catégories