Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog du passé

Métiers, salaires, conditions de vie , vêtements, alimentation etc. au cours de ce passé riche de découvertes ! Top 1 des mes articles lus : le certificat d'études, l'école, les bébés Top 2 les logements et salaires Top 3 les métiers N'hésitez pas à me laisser des commentaires, je répondrais avec joie

Vitrines de Noel 1922

vitrines-1922.JPG
Si la bûche de Noël ne put flamber dans tous les âtres, combien de maisons virent réunis autour de la dinde dodue, plaquée de truffes appétissantes, grands et petits d'une même famille. Un peu de la vieille France revivait enfin dans notre époque troublée! Le spectacle de la rue et du dehors n'en fut pas moins joyeux. Sur les boulevards, les passants se pressaient devant les petites boutiques illuminées,

Dans les vitrines, le Père Noël exhibait sa fameuse hotte, pleine de jouets. Le traditionnel cheval de bois est encore très en faveur auprès des enfants.
vitrines-1922.-champagne.JPGvitrines-1922-dinde.JPG
Si la dinde coûta 80 francs, l'oie 60 francs, la poularde 40 francs et le poulet 35 francs, le champagne connut des prix plus doux : 5 à 6 francs la bouteille. (un journal coute 20 centimes en 1922)
 
Dans les théâtres, les salles bondées de monde permirent aux directeurs et à L'Assistance publique de réaliser force recettes. Certain music-hall fit plus de cent mille francs Dans les écoles, à l'Elysée, dans les magasins, des arbres de Noël gigantesques se dressaient constellés de lumières, chargés de jouets et de ces mille petits riens qui sont de grandes choses pour des yeux d'enfants. Dans les cafés et les dancings les grandes personnes retombèrent avec une joie exubérante en enfance. Coiffés de bonnets de papier, tenant d'une main des accessoires de cotillon,
jetant de l'autre des petites boules d'étoffes, soufflant dans des petites trompettes, vieux, jeunes, femmes et hommes reprenaient ainsi jusqu'au matin l'existence de leur progéniture. De succulents menus, arrosés de vins généreux, corsés de Champagne à tous les goûts, sauf au goût français, permirent à des gens fort tristes d'avoir l'air très gai. Les prix n'étaient pas diminués, mais il y avait davantage à digérer : les huîtres glacées se réchauffaient à la chaleur parfumée des consommés : les chapons étaient enguirlandés de chapelets de boudins blancs; les truffes des foies gras mettaient sur les nappes blanches leurs taches noires, que rehaussait l'écarlate des écrevisses. Quai aux Fleurs, les sapins de Noël, de toutes dimensions, trouvèrent, à des prix assez élevés, de nombreux acheteurs.

 

tiré de : Le Monde illustré 1922 disponible sur Gallica




Les magasins de jouets tirent des affaires (l'or, les poupées gracieuses, aux vêtements variés sautèrent nombreuses sur les genoux des petites mamans : une grande marque française. dont le directeur est bien connu pour son ingéniosité, avait eu l'amusante idée de mettre à la portée des enfants de petites automobiles semblables aux voitures blanches et vertes, sillonnant Paris : le vieux cheval de bois n'avait pourtant pas perdu tous ses droits

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
je suis restée très "fleur bleue" et j'adore tout ce qui se rapporte à Noël ! je trouve qu'il règne une ambiance particulière pendant cette période.<br /> je regrette que les traditions se perdent un peu dans mon entourage et qu'il n'y ait plus ces grandes réunions de famille.
Répondre
A
<br /> <br /> Merci MC pour ton commentaire! oui à part les grandes vitrines!! je me rappelle les vitrines de mon quartier dans les années 60 décorées à souhait! je restais pendue devant le magasin de quoi? je<br /> ne sais plus, mais le petit train dans la montagne ainsi que le village tout illuminé. Dans ma ville à part les décos sur les lampadaires.... Il faudrait que les commercants refassent des<br /> boutiques décorées pour les petits, mais bon, manque de temps, ou envie... dommage pour leurs yeux tous neufs prêt à l'émerveillement<br /> <br /> <br /> <br />