Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 septembre 2011 5 30 /09 /septembre /2011 18:35

Une petite visite à bord

 

Le clipper, la Normandie, situé dans le port du Havre qui était en partance pour Rio-de-Janeiro, et sur lequel nos places étaient retenues, se balançait sur ses ancres comme un cheval qui piaffe avant de partir. C'était un fin navire, à l'immense voilure, qui devait fendre l'eau Mieux que pas un. Mon mari me demanda si je désirais le visiter avant notre départ, qui était fixé au lendemain matin. J'y consentis et montai avec lui l'escalier-échelle que tous les navires posent à leurs flancs, quand ils sont en rade. Sur la dunette, se tenaient les officiers du bord, qui vinrent nous saluer, et l'un d'eux s'offrit à nous faire visiter la Normandie dans tous ses détails.
En effet, il ne nous fit grâce de rien ;depuis la dunette, avec ses immenses cages à poules, pleines de volailles de toute espèce, jusqu'à l'avant du navire, où l'équipage dort au milieu de singes, de perroquets et d'oiseaux de toute espèce ; depuis l'office, avec ses longues files de tasses, de verres et d'assiettes, si bien aménagé, que le plus petit espace est utilisé; jusqu'au roufle, jusqu'à rentre-pont même, nous vîmes tout, et ce que je considérai le plus attentivement, ce fut la chambre, c'est-à-dire ce qui devait être désormais pour moi le salon,la salle à manger, le cabinet de travail.
Quant à notre cabine, lorsque je vis ces deux cadres superposés, dont un petit matelas-de 60 centimètres de largeur, posé sur une planche entre deux autres planches, formait tout le coucher, je pensai qu'il devait être impossible d'y reposer jamais, et je ne me trompais guère. Une vache était installée dans un compartiment de l'avant, des moutons étaient déjà parqués dans la grande chaloupe de sauvetage placée sur le roufle; des gigots et des jambons pendaient aux cordages ; l'office et les armoires étaient bourrés de conserves de toute sorte. Les canots, amarrés aux deux côtés du navire, s'emplissaient de légumes et de fruits, que les paysans apportaient nous rassurât sur la question alimentaire

 

si intéressé pour lire la suite

Titre : Une parisienne au Brésil / Mme Toussaint-Samson

Auteur : Toussaint, Adèle (1826-1911)

Éditeur : P. Ollendorff (Paris)

Date d'édition : 1883

 

Partager cet article

Repost 0
Published by ancetres-metiers-conditions.over-blog.com - dans 1800-1900
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de ancetres-metiers-conditions.over-blog.com
  • : Métiers ignorés, oubliés. Conditions de vie début 1900. A force de me documenter pour la généalogie , j'ai eu envie de partager mes découvertes sur la vie de nos ancêtres
  • Contact

Compteur

Recherche

Catégories