Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 novembre 2010 1 22 /11 /novembre /2010 09:06

1905

Ecole maternelle parisienne ; section de trois à cinq ans.

 

Il y a 50 enfants!! 6 jours sur 7

 

 

Une journée de classe racontée par une inspectrice des écoles

 

IL est neuf heures.

Une femme de service se poste près des privés et les enfants y passent les uns
Puis les enfants entrent au préau, sans frapper du pied, sans chanter, tranquillement, en ordre, Ils s'avancent jusqu'au lavabo; là, ils passent devant la directrice, montrent leurs mains, le mouchoir; ceux qui ne sont pas propres sont envoyés au lavabo, après qu'une femme de service leur a enlevé le capuchon et le manteau qu'ils vont suspendre eux-mêmes à une patère,

Neuf heures trente-cinq.

Les enfants sont assis, et alors commence une leçon qu'ils écoutent volontiers

Comment les petites filles disent bonjour, comment les garçons saluent; la leçon se fait très les enfants qui ont le mieux écouté, viennent à tour de rôle saluer.

De neuf heures cinquante à dùv heures.

L'institutrice, distribue quelques cartons de forme rectangulaire et de couleurs
différentes. Un dessin fait d'avance, et tracé en craie de couleur au tableau noir, est décrit aux enfants. Avant que l'explication soit finie, déjà quelques-uns ont tenté d'imiter ce qu'on leur montre.

les enfants sont autorisés à garder les cartons dont ils se sont servis, à condition de les mettre dans le sac à jouets que chacun possède.


De dix heures à dix heures et demie.

Les enfants ont repris leurs vêtements, et, chaudement enveloppés, ils se livrent dans la cour aux ébats qui leur plaisent après avoir passé naturellement par les W.-C, dont l'accès leur est permis sous la surveillance de la femme de service, qui reste là en permanence


A dix heures trente-cinq.

chant et mouvements, travail manuel ,jeux

A onze heures vingt,

on quitte la classe en chantant et on se prépare pour la sortie.
les rangs se forment pour la sortie, et un certain nombre d'enfants se rangent sous là conduite d'une institutrice, qui les ramènera le plus près possible de la demeure de leurs parents et surtout qui leur fera traverser les voies difficiles. Un autre groupe est installé sur des bancs : ce sont les enfants qui attendent que les parents viennent les chercher.

Enfin un troisième groupe s'avance : ce sont les enfants qui prennent leur repas à l'école. Ils vont d'abord faire un tour de cour; puis, bien en ordre, ils rentrent au préau et viennent se placer devant le lavabo près duquel se tiennent la directrice et une des femmes de service. Chaque enfant se frotte d'abord les mains dans l'eau, puis
d'un geste rapide renverse la cuvette que la femme de service emplit d'eau fraîche; alors les petites mains bien propres sont passées sur le visage et font l'office d'épongé. Aussitôt, demi-tour sur soi-même, et chaque enfant reçoit un morceau de tissu blanc, proprement ourlé, avec lequel il s'essuie d'abord le visage, puis les mains ; ce linge
est ensuite jeté dans un seau, et l'enfant prend en échange un petit rectangle en carton plus petit qu'une correspondance d'omnibus destiné à servir au nettoyage des ongles : ainsi les aliments ne seront pas souillés par la poussière.

Le service de midi.

L'institutrice doit non seulement veiller à ce que l'enfant se tienne bien, à ce qu'il mange proprement, mais plus encore à la qualité, à la quantité des aliments qu'il doit absorber; elle veillera à ce qu'il ne quitte pas sa place sans avoir, par paresse ou par manque d'appétit, consommé la plus grande partie de ses aliments, pour être
suffisamment nourri. La santé, le développement physique et intellectuel d'un enfant, dépendent de sa nutrition; l'institutrice ne peut pas s'en désintéresser.

Une heure

La cloche sonne;
Même rituel que celui du matin concernant l’hygiène avant de rentrer en classe


Une heure et demie.

Chants, exercices de langage, Apprentissage de l’heure, jeux

Deux heures et demie.

Récréation libre sous les yeux d'une institutrice.

Trois heures à quatre heures

Travail manuel, chant et mouvement


Quatre heures

Les enfants sortent calmement


Dans cette classe on avait lu, écrit et compté le matin, contrairement aux consignes de la circulaire du 22 février 1905.

Le personnel est à son poste, les enfants défilent dans la cour;

Partager cet article

Repost 0
Published by ancetres-metiers-conditions.over-blog.com - dans 1900-1910
commenter cet article

commentaires

Marie Christine 24/11/2010 16:31


quand je pense que maintenant, si quelqu'un leur fait une réflexion aux mômes, les parents s'en prennet au personnel !!


Présentation

  • : Le blog de ancetres-metiers-conditions.over-blog.com
  • : Métiers ignorés, oubliés. Conditions de vie début 1900. A force de me documenter pour la généalogie , j'ai eu envie de partager mes découvertes sur la vie de nos ancêtres
  • Contact

Compteur

Recherche

Catégories