Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog du passé

Métiers, salaires, conditions de vie , vêtements, alimentation etc. au cours de ce passé riche de découvertes ! Top 1 des mes articles lus : le certificat d'études, l'école, les bébés Top 2 les logements et salaires Top 3 les métiers N'hésitez pas à me laisser des commentaires, je répondrais avec joie

Travail du chocolat en 1890

Je suis en train de faire mes propres chocolats de noel et me rends compte de la difficulté de les faire et surtout de la qualité des chocolats classiques vendus en supermarché!! donc lisez bien les étiquetttes, certains pour 100 g de plaquette de chocolat (je ne cite pas de marque!!) 46 g de sucre avalé, à vous de voir

 

LE CHOCOLAT

 livre édité en 1889
Le chocolat est préparé avec la graine d'un arbre et du sucre. L'arbre, nommé cacaoyer, croît seulement dans les régions les plus chaudes de l'Amérique du Sud :
on appelle ses graines cacao.

Vous avez vu griller du café dans des cylindres en tôle qui tournent au-dessus d'un fourneau. On grille à peu près de la même manière le cacao pour le débarrasser de son enveloppe coriace et aussi pour développer l'odeur, L’arome.

Pouur faire une pâte avec le cacao, on n'a pas besoin d'employer d’eau, on n'y ajoute aucun liquide. L'amande contient naturellement une forte proportion de matière grasse, une espèce de beurre, de sorte qu'on va donné à cette substance le nom de beurre de cacao. On l'emploie en médecine. Si l’on broie le cacao sur une table de
pierre chauffée, le beurre qu'il contient se ramollit, et, au lieu d'une poudre sèche, on obtient une pâte grasse, onctueuse.
On ajoute «dors du sucre que l'on mélange en broyant de nouveau. La pâte devient plus ferme et un peu gluante. Cette pâte sucrée change do nom, on l'appelle chocolat.

Le chocolat encore chaud est versé dans des moules légèrement frottés d'huile. En refroidissant, il durcit et prend la consistance que vous lui connaissez. Il est juste assez dur pour qu'on puisse le râper au couteau. Pour empêcher le parfum de s'évaporer et pour le conserver bien propre, on l'enveloppe dans une mince feuille
d'étain.

On mange le chocolat en tablettes, ou bien on en prépare un liquide qu'on appelle aussi chocolat.

Pour préparer le chocolat liquide, on le râpe, puis on le fait bouillir dans de Teau ou dans du lait, en agitant constamment. Le sucre fond, la pâte se délaye, épaissit en rois minutes d'ébullition

Disposition des graines dans le fruit du cacaoyer, c'est à point. Notez que le chocolat pur épaissit très peu pendant la cuisson : par conséquent tout chocolat qui épaissit beaucoup contient do la farine ou de la fécule.

La consommation du chocolat s'élève, en France, à 8,000,000 do kilogrammes par an.

Pour fabriquer do pareilles quantités, le système primitif du broyage à la main est évidemment insuffisant.
On a inventé des machinas fort ingénieuses qui font toute la besogne.etc.
Source: gallica.bnf.fr / Bibliothèque nationale de France, département Philosophie

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
<br /> c'est bon le chocolat !<br /> quant j'étais en 3ème à Marseille, on nous avait emmené visiter l'usine Nestlé ! c'était super interressant, car on a vu tout ce que tu expliques dans ton exposé !<br /> <br /> <br />
Répondre