Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 décembre 2010 4 02 /12 /décembre /2010 18:08

Tiré d’une publicité en 1890.

Néanmoins, ma grand-mère a utilisé le carbonate de soude vendu en cristaux

Nous pouvons même en acheter à notre époque dans les boutiques bio


Lessive à l’eau froide Inventeur J. Romain

Couper le pain par petits morceaux de la grosseur d'un haricot; ou si on emploie la lessive sous forme, de paquets granulés, en vider le contenu dans un demi litre d'eau bouillante; le laisser dissoudre, ce qui dure une ou deux minutes et verser cette liqueur dans un récipient quelconque .Y tremper le linge sans le mouiller ni l'essanger au préalable, et l'y laisser séjourner, selon la finesse ou la saleté du linge, de 6 à 12 heures, en général la nuit.

Dans quelques cas exceptionnels, lorsque notamment on a à. lessiver du gros linge de campagne, très rude, très dur et très sale, on peut même le laisser tremper jusqu'à 10 ou 18 heures. L'opération est alors terminée, et il ne restera plus qu'à le frotter dans la lessive même, sans employer ni brosse ni battoir, et sans ajouter aucun savon ni ingrédient étranger; bien rincer ensuite dans les conditions ordinaires, et à le passer au bleu si on veut.

Le linge apparaîtra alors très blanc, très beau, et la ménagère la plus méfiante et la plus soupçonneuse, parce que ces vieilles habitudes se trouveront bouleversées, sera cependant obligée de reconnaître qu'un produit qui, après plusieurs heures d'emploi, lui aura adouci la peau des mains mieux que le plus fin savon de toilette, est forcément inoffensif.

TACHES ANCIENNES,

Par cela même qu'elle ne contient. Aucun acide, la Lessive à l’eau froide n'enlève qu'incomplètement certaines taches anciennes et persistantes de sang, devin et de fruits. II faudra alors, connue, toujours, employer un peu d'eau de javelle. ^

Dans l'impossibilité de faire la lessive chez elles, bien des ménagères sont obligées
d'envoyer leur linge à l'étuve commune, qui n'est pas toujours la propreté commune, et de subir ainsi des contacts douteux et des mélanges suspects, rarement sans péril.

Chacun, en effet, sait aujourd'hui que l'eau est le principal véhiculatcur des principes morbides, et que la plupart des dangereux microbes qu'elle transporte ne peuvent être détruits que par une eau surchauffée à plus de cent degrés, ce qui n'existe dans aucune blanchisserie publique. En résumé, avec la « Lessive à l'eau froide », plus d'eau chaude, plus de feu, plus d'appareils, plus de surveillance et conservation parfaite du linge.

Nous avons des milliers d'attestations toutes aussi favorables que possible. Nous nous bornons à reproduire la lettre ci-dessous dont l'importance et l'autorité n'échapperont à personne.
Conservatoire des Arts et Métiers

Paris, le 10 juillet 1890.

MESSIEURS,

Je suis heureux de vous donner de suite connaissance du résultat de l'analyse du Savon que vous m'avez confié Sans avoir eu le besoin d'exécuter une analyse complète de la substance, il nous est permis d'affirmer que la Soude qui forme l'alcali du Savon, s'y trouve non pas à l'état Caustique, mais bien à l'état de Carbonate. Dans ces conditions P emploi en devient très avantageux en même temps qu'il évite au linge toute altération. C'est donc un résultat des plus favorables au point de vue chimique, et comme d'autre part vous avez reconnu ces avantage au point de vue pratique, on doit considérer te produit comme excellent. J'ajouterai que la lessive faite avec ce procédé est certainement plus propice à la conservation du linge et surtout des couleurs que celle faite avec les procédés des buanderies parisiennes, On se sert en effet dans ces
dernières de Carbonate de Potasse, tandis que l'inventeur de la Lessive à l'eau froide a très habilement, par un procédé à lui, remplacé ce dangereux agent par le Carbonate de Soude, base moins énergique, entièrement inoffensive et aussi efficace.
G. GAUTHIER, Ingénieur civil.

Vendu par:

Savonnerie et Parfumerie OGER, J. L’Empereur & Cie, Successeurs |
6, Boulevard de Strasbourg, PARIS.
Le pain de 250 grammes ; 40 centimes. 400 grammes ; 60 centimes.

Partager cet article

Repost 0
Published by ancetres-metiers-conditions.over-blog.com - dans 1890-1900
commenter cet article

commentaires

Marie Christine 03/12/2010 18:58


la lessie à l'eau froide, je ne sais pas , mais, toute mome je me souviens que ma mère faisait bouillir sa lessive sur feu de bois avant d'utiliser le battoir !!


Présentation

  • : Le blog de ancetres-metiers-conditions.over-blog.com
  • : Métiers ignorés, oubliés. Conditions de vie début 1900. A force de me documenter pour la généalogie , j'ai eu envie de partager mes découvertes sur la vie de nos ancêtres
  • Contact

Compteur

Recherche

Catégories