Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog du passé

Métiers, salaires, conditions de vie , vêtements, alimentation etc. au cours de ce passé riche de découvertes ! Top 1 des mes articles lus : le certificat d'études, l'école, les bébés Top 2 les logements et salaires Top 3 les métiers N'hésitez pas à me laisser des commentaires, je répondrais avec joie

Domestiques et manouvriers en 1889

Ayant moult manouvriers et domestiques dans ma généalogie

 



Les ouvriers ruraux sont ceux qui, moyennant salaire, se livrent à un travail corporel déterminé et sont embauchés soit au jour, soit pour un temps fixé : tels sont les manouvriers, les moissonneurs, les vendangeurs, etc.

Cependant, en général, pour lés domestiques attachés à la culture, et généralement à ce qui tient à l'exploitation des fonds et aux travaux de la campagne,
on admet que l'engagement est fait pour une année, à moins d'usage local bien établi : on se fonde sur l'a nécessité de faire les travaux d'agriculture dans un temps et dans un ordre déterminé qui, pour l'ordinaire, est d'un an .

Pour les domestiques attachés exclusivement à la personne du maître, on n'attribue aucune durée déterminée à leur engagement : cela tient à la nature même de leurs services. On leur reconnaît donc, ainsi qu'à leur maître, le droit de résoudre à leur volonté le contrat, mais en prévenant, en donnant congé un certain nombre de jours à l'avance ; ce nombre varie suivant les usages des lieux.

Pour les ouvriers ruraux, c'est-à-dire pour les gens engagés pour un travail spécial, la durée du louage se détermine par la nature même des. services. Ainsi, un propriétaire loue un ouvrier pour faire la récolte ; la récolte finie, le contrat cesse.

 

Commentaire de la loi du 9 juillet 1889 relative au Code rural.  par Henri Guermeur,...

 

 

 

On entend par domestiques les gens attachés à la personne d'un maître ou qui l'aident dans ses travaux agricoles, et qui logent et vivent dans sa maison.

 


 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article