Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog du passé

Métiers, salaires, conditions de vie , vêtements, alimentation etc. au cours de ce passé riche de découvertes ! Top 1 des mes articles lus : le certificat d'études, l'école, les bébés Top 2 les logements et salaires Top 3 les métiers N'hésitez pas à me laisser des commentaires, je répondrais avec joie

Article sur les "locavores" en 1872

 

On nous parle de temps à autre à la télé, des locavores

Rien de nouveau sous le soleil, nous sommes en 1872, quand cet appel est lancé dans un livre !!!

LA VIE A BON MARCHÉ

Appel aux Consommateurs pour concourir à la vie à Bon Marché, par leur Entente avec les Producteurs.
Les prix excessifs des denrées alimentaires et objets usuels de la vie les rendent de plus en plus inabordables à la classe la plus nombreuse des Consommateurs, et nous portent forcément à les réformer.

Cette cherté qui nous menace de dépasser les limites du possible pour payer les dettes de guerre et autres, devient la plaie la plus profonde de nos malheurs publics. Elle ne permet plus à un grand nombre de Consommateurs de prendre la nourriture qui leur est nécessaire, en face même d'une abondance relative des productions du sol et des manufactures.

D'où vient un si grand vice économique ?

Il vient du commerce et de l'agiotage. On ne sait pas assez que c'est le jeu des finances et le commerce intérieur d'un pays qui y causent la cherté excessive des objets de Consommation, qui les grèvent, les empêchent de circuler et d'arriver à ceux qui en ont besoin pour vivre.

Les frais insensés d'établissement, les loyers ruineux des boutiques et magasins, le luxe improductif de leur agencement, les sommes prodiguées à la publicité et à la vaine représentation, les lourds intérêts des capitaux engagés et les dividendes qu'ils exigent, chargent de prix écrasants les articles de vente qui doivent couvrir tant de dépenses fatales à la Consommation !

Ajoutez à ces causes d'enchérissement désastreux, la totalisation des fortunes particulières, souvent immenses, acquises par les commerçants et les financiers, vous atteignez à une somme qui se chiffre annuellement par milliards nombreux, et qui sont le tribut stérile aveuglément payé par les consommateurs à ces intermédiaires aussi ruineux qu'ils sont inutiles.

Consommateurs, concourons à supprimer les intermédiaires commerçants et les agioteurs dans nos rapports avec la Production. Entendons-nous simplement avec les Producteurs, pour les aider à arriver directement jusqu'à nous.

Etc….

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
<br /> c'est vrai Mali, mais dans ces cas, ce sont de PETITS producteurs qui n'ont que cette ressource pour rentrer dans leur frais !<br /> les Gros producteurs sont toujours "à la noce" et peuvent se permettrent de perdre sur un produit et se rattraper sur un autre !<br /> les petits ne le peuvent pas !<br /> <br /> <br />
Répondre
M
<br /> Moi y a un truc qui me gêne actuellement, les artisans, les agriculteurs, les maraîchers, les pêcheurs se plaignent de ne pas s'en sortir mais lorsqu'on fréquente les marchés et les ports, on se<br /> rend compte qu'ils vendent, en direct, aussi cher, voir plus, qu'en grande surface...<br /> <br /> <br />
Répondre