Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog du passé

Métiers, salaires, conditions de vie , vêtements, alimentation etc. au cours de ce passé riche de découvertes ! Top 1 des mes articles lus : le certificat d'études, l'école, les bébés Top 2 les logements et salaires Top 3 les métiers N'hésitez pas à me laisser des commentaires, je répondrais avec joie

Construire une chambre de poupée en plusieurs temps en 1860 suivant un abonnement

Genre les éditions Atlas qui perdurent depuis des années : 1 élément à acheter pour construire par semaine ... Concept qui date !!!!

Offre aux abonnés du Recueil de tous les travaux des petites Demoiselles (article d’Eugénie Dasseville) soit : 
Une  chambre luxueuse de la Maison Giroux , véritable chambre de Poupée, exécutée en 1860, modèle déposé, dans le but de consacrer presque exclusivement ce jouet à nos futures abonnées.


Ainsi chaque numéro sera accompagné d’un objet composant cette chambre, lambris en papier, meubles en fort cartonnage, canevas dessiné et colorié, patrons, etc. etc.
La Poupée, sans doute, inspire à la petite fille le goût de l’élégance et du travail ; mais la chambre de la Poupée, vrai ménage en miniature, développera chez elle cet amour
de l’ordre et de l’intérieur qui font les bonnes maîtresses de maison.
Accompagné des travaux à exécuter : 

Découpons d’abord nos sièges, puis nous les collerons chacun sur le bout d’une petite bandelette de papier de la largeur du dossier, sans coller les petits pieds qui, découpés eux-mêmes avec grand soin, retomberont entièrement libres sur cette bandelette.
Maintenant, nous présenterons chaque siège à la place qu’indique leur grandeur et leur perspective, c’est-à-dire le plus gros sur le premier plan, les petits au fond, et, au moyen d’une fente faite avec le canif sur le parquet juste sous le siège, à l’endroit môme où la languette cesse d’être collée, nous fixerons chaque meuble en glissant la languette dans la fente où elle disparaîtra tout à fait. Faisons de même pour le guéridon et plaçons-le juste dans le milieu de l’appartement. Etc….

La maison Giroux est située à Paris au boulevard des Capucines. 
Ses poupées ne sont pas seulement des poupées, ce sont de grandes dames habillées avec une suprême élégance. En vitrine une charmante Polonaise à rendre jalouse une petite princesse russe. Puis, ce sont des bergères ou des petits Saint-Jean à cheval sur des moutons ; des mariées cauchoises.
Des coqs chantants ; des poules qui gloussent ; des chevaux qui piaffent, attelés à une Victoria, avec laquais devant et derrière. — Dans les salons, autres merveilles, telles que paniers-trousseaux, paniers-couturières, paniers renfermant tout l’attirail de ménage d’une poupée ; bureaux, dressoirs, buffets, valises, salons Louis XV, cuisines où les cuisinières vont
et viennent, et où le feu flambe devant le rôti qui tourne avec la broche; jardins, trophées de jeu, etc.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article