Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par ancetres-metiers-conditions.over-blog.com

LE THERMOMÈTRE GÉANT DE LA TOUR EIFFEL


Une nouvelle décoration mobile vient de s’allumer dans le ciel de Paris :
Montage pour le compte des établissements Citroën

 

C’est le gigantesque thermomètre lumineux de la tour Eiffel, dont la colonne rouge, s’élevant sur des degrés blancs, domine largement le cadran des  horloges synchrones
 
Ce thermomètre, il est à peine besoin de le souligner, est « fictif », comme du reste les horloges elles-mêmes; il se compose d’environ 1.000 lampes électriques, blanches et rouges, représentant une puissance totale de 10.000 watts et qui sont allumées à distance par des jeux de contacteurs comme de simples affiches lumineuses.
Mais, au lieu que les contacteurs des affiches lumineuses sont combinées pour des effets purement publicitaires et humoristiques, les contacteurs de la tour Eiffel sont commandés par un remarquable thermomètre-pilote, installé au Champs-de-Mars et qui détermine l’ascension de la gigantesque colonne.
Vingt-cinq kilomètres de câbles, 1.000 lampes, 160 mètres de chantier vertical installé sur l’arbalétrier (ou poutre verticale d’angle) nord, de la 2“ à la 3” plateforme, ces chiffres permettent de mesurer l’ampleur du travail accompli.
le « zéro » est à 250 mètres du sol 
« Le « mercure fictif » comporte, pour chaque demi-degré, 3 lampes rouges en ligne horizontale, espacées de 80 cm. Dans la partie supérieure de la colonne, supposée vide de mercure, des lampes blanches sont allumées à la place des rouges.
Enfin, les « chiffres » eux-mêmes sont à l’échelle de ce thermomètre géant ; les nombres 10 et 20 mesurent 8 mètres de hauteur et le zéro près de 12 mètres.


 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article