Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par ancetres-metiers-conditions.over-blog.com

LA LUTTE CONTRE LE BRUIT

Le chemin a été long pour l'isolation acoustique la réglementation acoustique du 14 juin 1969 fixe des valeurs minimales d’isolation acoustique entre les appartements (planchers, cloisons séparatives) et des valeurs maximales de bruits de choc ou de bruits d’équipements.

Mais les applications réglementaires ont attendu encore des années

 

 1930  Essais pour cette lutte avec de nouveaux matériaux 

Photos en fin d'article

Partout, de nos jours, diminue le bruit, ce bruit qui déprime les nerfs, diminue les facultés de travail et augmente les possibilités d’accidents L’influence du bruit sur la santé et le bien-être a obligé l’industrie et les autorités compétentes à s’occuper activement de la recherche et de
l’endiguement des sources du bruit. Par des édits, des conseils, par l’instruction, par   l’amélioration des constructions, par l’emploi de matériaux isolants et de procédés architecturaux spécialisés, la lutte contre le bruit est partout entreprise.

Mais, l’oreille seule est insuffisante pour évaluer distinctement la puissance du son. Dans la science, on doit appliquer une mesure exacte et déterminée. L’unité de cette mesure, c’est la puissance du son, le « phon », et, pour la déterminer,

on a découvert un appareil spécial. 

Le résultat pratique de ces recherches, c’est qu’on en vint à rechercher le degré de pénétration des murs aux différents sons. Dans ce but, on a construit deux pièces réunies par une cloison mitoyenne. Ce mur, toutefois, était élevé de manière à permettre l’accumulation au fur et à mesure du nouveau matériau isolant. Un bruit est produit d’un côté de la cloison, et. de l’autre, on place un microphone qui doit l’enregistrer. Celui-ci est relié à un appareil de mensuration et on peut constater, sur le champ, si le bruit produit dans la pièce attenante est ou non atténué par le mur isolant. On a pu remarquer que l’épaisseur du mur importe peu. Une épaisse cloison de briques laisse passer le son beaucoup plus vite qu’une mince cloison formée par deux couches de verre superposées. 
Ces expériences sont, évidemment, de toute première importance pour la réalisation des maisons de la radio et des studios, mais elles ne sont pas non plus à négliger pour la construction de nos demeures. Les auditeurs entonneront un chant de grâces le jour où. à travers les cloisons, ils ne subiront plus le poste du voisin.

 Mais les propriétaires d’immeubles consentiraient-ils, alors, aux dépenses que nécessiterait la construction des murs en matériaux spéciaux ?

Préparation d’un mur d'essai avec un nouveau matériau, afin de vérifier le degré de pénétration du bruit.

Un pan de mur est pesé avant d'y ajouter le nouveau matériau insonore.

Le mur est maintenant construit; on place derrière, un microphone pour les essais de
pénétration au bruit.
 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article