Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog du passé

Métiers, salaires, conditions de vie , vêtements, alimentation etc. au cours de ce passé riche de découvertes ! Top 1 des mes articles lus : le certificat d'études, l'école, les bébés Top 2 les logements et salaires Top 3 les métiers N'hésitez pas à me laisser des commentaires, je répondrais avec joie

Les margotiniers (Fabricants de buchettes de bois ) en 1900

Atelier du margotinier ou faire des margotins .

Du bois situé surtout dans la Nièvre et dans l'Yonne

Photos en fin d'article : fabrication, et que trouve -t-on en combustibles à Paris en 1900

 

Le chauffage à Paris  a changé fin dix-neuvième.

il y eut une révolution dans l'art de se bien chauffer et de mener à point un gigot. Les marchands de bois d'alors en furent les premières victimes, Le public n'allait plus vouloir utiliser leurs grosses branches bien fournies de menus bois pourtant, mais devenues trop longues, et par là trop encombrantes ; on ne lui en servirait plus. , leurs descendants en arrivèrent à nous créer un fagot bien spécial et mieux approprié à toutes les exigences de notre confort moderne.

il n'est pas gros, peu gênant, et pullule à Paris, où sous le nom de «margotin » il rend à
tous de grands services.

Mais d'où vient cet objet si précieux livré à Paris ? 


 Les environs boisés de Paris n'en fournissent guère ; le massif forestier de Seine-et-Marne quelque peu, et il faut aller beaucoup plus loin, là-bas en Nivernais et jusqu'aux confins de la Bourgogne pour être en plein centre de production. 
L'arrondissement de Clamecy en entier et la plus grande partie de ceux de Cosne et de Château Chinon dans la Nièvre, d'Auxerre et d'Avallon dans l'Yonne assurent la fourniture des bourrées dont on tire le margotin. 

Le taillis s'exploite l'hiver, et la ramille est. Façonnée sur place en fagots d'un mètre de circonférence, sur toute sa longueur naturelle ; c'est la bourrée commune du paysan ; on en tire de cinq à sept margotins de 0,30 m de longueur sur 0,12 m de diamètre. 

Les essences de bois durs sont de beaucoup les plus recherchées ; ce sont : le chêne, le charme, le hêtre;

La fabrication :

Dès les premiers jours de mars, la fabrication des ramilles est terminée en forêt; elles sont alors conduites dans les chantiers, où la confection du margotin commence sans retard,
pour se poursuivre activement jusqu'en octobre.
Les marchés se traitent en avril, à livrer pendant la belle saison, c'est-à-dire jusqu'à la fin de septembre
220 tonnes de margotins suivent encore la voie de l'eau. Le canal du Nivernais les transporte à Auxerre, où par l'Yonne ils gagnent Montereau et de là Paris, par la Seine et débarqués aux fossés de la Bastille., le reste par la voie ferrée.


 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article