Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog du passé

Métiers, salaires, conditions de vie , vêtements, alimentation etc. au cours de ce passé riche de découvertes ! Top 1 des mes articles lus : le certificat d'études, l'école, les bébés Top 2 les logements et salaires Top 3 les métiers N'hésitez pas à me laisser des commentaires, je répondrais avec joie

Article sur le beurre en juin 1918

Mon grand père m'avait raconté ayant trouvé du beurre à la fin de cette guerre, avait été malade, tellement il en avait mangé ! cela m'est resté en mémoire.

 

Cet article vient d'un journal de mode de juin 1918 .

Beurre de coco chez les allemands , Beurre de Hollande etc... et le beurre français ?

On découvre sur le net le beurre de coco que c'est nouveau 

Vive l'histoire ! et en fin de lecture " réglementation ridicule " les temps ne changent que peu malgré ces décennies !

Le beurre est un aliment de premier ordre et qui facilite la digestion. En temps normal, il y aurait intérêt à faire venir du dehors, et particulièrement de l’Amérique du Sud, des beurres conservés.

Les corps gras empruntés au règne végétai sont vraiment précieux, qu’il s’agisse de l’arachide, de la noix de coco, du palmiste, de l’huile de coprah et autres. Nos colonies nous fournissent abondamment des huiles végétales, qui ont fait pour une large part la prospérité du port et de la région de Marseille.

Dans des usines remarquablement installées, les huiles végétales sont transformées de manière à devenir le beurre végétal qu’on ne saurait, en dépit des préjugés de certaines ménagères, trop mettre à contribution.


Le beurre de coco, notamment, est un corps gras, de conservation facile, de digestion plus aisée que beaucoup de graisses animales et préférable aux bonnes huiles d’olive, pour beaucoup d’estomacs.


La consommation des beurres de coco est fort développée en Allemagne, au Danemark et même en Angleterre où on a pourtant de bons beurres de lait à un prix modéré.

 

Aux Etats-Unis, la carte de restrictions de 1918 porte au recto : « Faites moins de -fritures. — Employez, dans la cuisson des aliments des huiles végétales au lieu de beurre. —
Ne consommez de beurre qu’à table. —Economisez la graisse. » Ce sage conseil est bon à suivre partout.

 

Les beurres végétaux et margarines constituent une graisse alimentaire excellente. Malheureusement une réglementation ridicule, pour protéger le consommateur, en a gêné la consommation. Elle pourra, après la guerre, nous être fournie en grande quantité par la Hollande, qui s’est spécialisée en la matière...

ark:/12148/bpt6k3215853s  le lien sur Gallica

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article