Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par ancetres-metiers-conditions.over-blog.com

Formation diplômante


Les jeunes gens qui se destinent à la carrière d'instituteur public doivent subir les épreuves du certificat d'études (classique ou moderne) du premier cycle (anciennement brevet élémentaire).
Ce diplôme leur permet d'affronter les épreuves du concours d'entrée en classes de seconde B des Lycées et collèges (anciennement concours d'entrée à l'Ecole Normale).

Les candidats admis ont la qualité d'élèves-instituteurs et préparent, dans les lycées et collèges, en qualité de boursiers, le baccalauréat en deux parties

Stage d’un an


A la sortie du lycée, l'élève-instituteur reçoit, au cours d'un stage d'un an dans un institut, la formation professionnelle pédagogique et physique indispensable à l'accomplissement de ses futures fonctions.

S'il a donné satisfaction, un certificat de stage lui est délivré, qui le dispense des épreuves écrites du certificat d'aptitude pédagogique.
A l'issue de ces études, l'élève-instituteur est délégué dans les fonctions d'instituteur stagiaire par l'Inspecteur d'Académie du département dont il dépend. Il doit subir dans sa classe les épreuves, orale et pratique, du certificat d'aptitude pédagogique, qui lui permettront d'être titularisé dans les fonctions d'instituteur.

Salaires des instituteurs

Stagiaire à 20 ans : 10.500 francs

6 -ème classe à 21 ans : 11.500 francs

5 -ème classe à 25 ans : 13 000 francs

4-ème classe à 29 ans : 14.500 francs

3-ème classe à 34 ans : 16.000 francs

2-ème classe à 39 ans : 17.500 francs

1re classe à 45 ans : 19.000
 

Et la retraite à 55 ans



Il existe une classe exceptionnelle à 22.500 frs. Ce n’est pas une classe à laquelle tous les instituteurs peuvent accéder normalement puisque le nombre de postes dans cette classe est limité à 10.000. Ce contingent une fois atteint, il n’est pas possible de prononcer de nouvelles promotions dans cette classe.

(En 1941, 558 promotions seulement pour l’ensemble des départements ont pu être accordées).

L 'instituteur reçoit comme tous les fonctionnaires le supplément de traitement institué par la loi du 31 octobre 1941, son montant est de 5.000 frs. pour chaque classe.
 

L’instituteur est également bénéficiaire du régime d’indemnités de résidence familiales (loi du 31 octobre 1941).


 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article