Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 septembre 2017 1 11 /09 /septembre /2017 16:20

 

On dit souvent que nos ancêtres mangeaient plus sain......., à la campagne surement....

Mais les produits chimiques étaient déjà là dans le 19 éme siècle

Vanilline artificielle
C'est au moyen de la coniférine glucoside existant dans les sucs du cambium des conifères, que l'on est parvenu aujourd'hui à produire industriellement la vanilline artificielle. Tiemann a monté, à Mixden (Prusse), une importante usine où l'on fabrique le corps qui nous occupe,
en traitant la coniférine (ou le produit de son dédoublement par un mélange d'acide sulfurique et d'acide chromique). On dissout dix parties de coniférine dans l'eau bouillante, puis on verse la solution, en mince filet,dans un mélange tiède de 10 parties de bichromate de potasse, 15 parties d'acide sulfurique et 80 parties d'eau.
On porte à l'ébullition pendant trois heures, et l'on sépare la vanilline formée par l'éther ou par distillation dans la vapeur d'eau.

La curcumène en solution potassique, oxydée par le permanganate de potasse, se transforme également en vanilline.

Le Journal des confiseurs-pâtissiers, chocolatiers, journal du 1/02/1892

disponible chez Gallica

Repost 0
Published by ancetres-metiers-conditions.over-blog.com
commenter cet article
15 mai 2016 7 15 /05 /mai /2016 16:55
Trains de banlieue nord de Paris en retard... 1937

Depuis quelque temps déjà les usagers des trains de la banlieue Nord se plaignent à juste raison de la façon désinvolte dont ils sont traités par la compagnie du Nord. Les trains ont fréquemment de longs retards,

soit à l'arrivée, soit au départ et il arrive même que la compagnie ne respectant pas les horaires, change un
direct en omnibus ou inversement.

On conçoit aisément l'énervement des « banlieusards ».

Aussi, hier soir, alors qu'un train pour Aulnay avait plus de trente minutes de retard, une manifestation
spontanée se déroula sur les quais, groupant plusieurs centaines de voyageurs. Des cris, des coups de sifflet s'élevèrent à l'adresse des dirigeants de la compagnie pour protester contre cet état d'incurie.

La compagnie du Nord en prend trop à son aise. Les voyageurs exigent l'application et le respect des horaires.

Disponible sur Gallica . Journal le populaire 28/10/1937

Repost 0
Published by ancetres-metiers-conditions.over-blog.com
commenter cet article
21 août 2015 5 21 /08 /août /2015 18:49

fruits de mes recherches sur Gallica ou autre, dommage que vous ne laissez que peu de commentaires.

Bon il est vrai que l'histoire qui existe ou qui se répète n'existe que peu dans le cerveau des jeunots, encore dommage.....

Vous allez me prendre pour une pénible ringarde etc.... mais beaucoup de choses ont été déjà faites pas nos ancêtres, ne l'oubliez pas. Même si le temps a passé et les technologies ont changé, il y a du vrai chez nos anciens pour la vie de tous les jours.

Repost 0
Published by ancetres-metiers-conditions.over-blog.com
commenter cet article
28 juin 2015 7 28 /06 /juin /2015 18:53
Chambre de bébé en 1928

Du blanc Ripolin laqué, un fond enjolivé d'une note de couleur joyeuse. Ce seront 
de grands losanges ou carrés cernés de bleu, des soubassements d'azur, où picorent d'aimables poussins jaunes courant sur les pas d'une mère poule immaculée. Ou bien des pâquerettes roses, semées régulièrement de puérils muguets dressant leurs clochettes sur un ripolin couleur ambre formant champ au blanc. Ces décors mignards s'assortissent à l'âge tendre du petit et des papillons survolant les bouquets leur donneront une vie amusante. On décorera, facilement à l'aide du pochoir, 
cette chambre claire assortissant chaque objet au motif choisi. La fenêtre aura seulement un large rideau glissant aisément sur des anneaux voilant le jour sans gêner l'ouverture de la fenêtre, et un tulle sera jeté sur le moïse pour écarter les mouches et moustiques du chérubin endormi. 


 Aujourd'hui où la note pratique guide le choix, ce sont toutes les bercelonnettes 
de jonc, d'osier finement tressé, de laquage blanc en barreaux unis qui font moïses ou lits minuscules. Le moïse, orné souvent d'une capote adoucissant la lumière, se place sur un X à la hauteur voulue; un berceau sur roues est adopté l'été. Les draps et oreillers nouveaux sont de fine toile azur dont l'ourlet blanc ajouré se surmonte d'une fine broderie au plumetis. C'est une ruche mignonne dont les abeilles s'essaiment, des mouettes effleurant une onde à peine indiquée, et le sommet de l'oreiller arrondi est ainsi décoré, un fin plissé de linon ciel l'entoure. Le couvre-pied piqué est de crêpe de 
Chine assorti et bordé d'un volant ondulant. En rose, cet, ensemble est également charmeur et fait un cadre exquis à la petite tête reposant joliment confiante dans cette conque élégante. 


Un bahut pour les jouets où, très jeune, le petit renfermera ours de peluche et pantins lui donnera l'habitude de l'ordre. Enfin la lumière très douce d'une lampe voilée d'une 
mère poule à la crête éclatante, ou d'un moulin joli aux ailes mobiles en seront les joyeux détails. Pourtant, une frange de muguets ombrant des ampoules a sa poésie, s'appareillant à celle de l'enfance puérile et touchante à la fois, pourrait-elle vous tenter? 

Repost 0
Published by ancetres-metiers-conditions.over-blog.com - dans 1920-1940
commenter cet article
12 avril 2015 7 12 /04 /avril /2015 19:15


Il aurait fallu une conférence spéciale pour vous parler de ces gâteaux qu'on mangeait et qu'on mange encore dans nos campagnes. Les gaufres ou cheuntrés qui 
ont disparu, ou à peu près, avec l'âtre, les 15 ou 20 sortes de beignets cuits dans le grand beurre, qu'on fait toujours au carnaval et qui n'ont rien de commun avec 
la pâtisserie du même nom, qu'on fait ailleurs, et qui n'est souvent qu'une fade pâte à frire. De cette famille des beignets sont les pois de phhi que les valentins offraient 
à leur valentine le dimanche après le jour de proclamation des fashencettes ou dans d'autres pays au moment des Mais, ou encore au carnaval. le kougelhopf prononcé 
en lorraine kocklof est venu d'Alsace et a obtenu des lettres de grande naturalisation chez nous. A Nancy, on le nomme Baba. Les innombrables tartes aux mira- 
belles, prunes, coiches, à la rhubarbe, aux grosseilles vertes, aux petites groseilles vertes, aux petites groseilles rouges, au raisin, aux brimbelles, au pavot, aux pom- 
mes, au sucre, au m'gin sucré, au senson très goûtée dans le Toulois. Le pain de poire ou rema des Hautes-Vosges, la triangulaire tourte aux pommes qu'aux environs de Metz on appelle conrichés, les brioches variées sous le nom de counieu, 
qu'on donne au nouvel an, de quiches épaisses gonflées et parsemées de gros sel, d'oriquette ou loriquette, gâteau triangulaire que la crème abondamment mélangée 
à la farine et aux œufs, garde frais pendant de longs jours. Au pays messin, le whélé, le toslé; dans la Meuse, les boutabras, les gauvin, les goujard, les gouèle, les lourdins, 
sont d'autres brioches. La choch'tate, espèce d'échaudé, les michottes et un tas d'autres bonnes choses dont le parfum embaume la chambre à four les jours de fêtes 
des villages, de noces ou de baptêmes. Je ne puis en donner tous les noms et encore moins les recettes. 

si plus

allez  http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6579169g

tiré Titre : Le Pays lorrain (Nancy)

Titre : Le Pays lorrain : revue régionale bi-mensuelle illustrée / dir. Charles Sadoul

1936 (A28,VOL5). 

Repost 0
Published by ancetres-metiers-conditions.over-blog.com - dans régions de France
commenter cet article
28 mars 2015 6 28 /03 /mars /2015 18:54

pub-friteuse-1910.JPG

Ressemble encore à nos friteuses, non?

Repost 0
Published by ancetres-metiers-conditions.over-blog.com - dans publicité
commenter cet article
8 mars 2015 7 08 /03 /mars /2015 16:50

machine-a-peindre-revue-1925.JPG

je ne pensais pas aussi ancien. Et il parle aussi d'économie sur la peinture et la main d'oeuvre

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k65649576/f88.image

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k65649576

Repost 0
Published by ancetres-metiers-conditions.over-blog.com - dans publicité
commenter cet article
25 janvier 2015 7 25 /01 /janvier /2015 16:22

des colonies pénitentiaires d'enfants, que l'État appelle ofliciellement des «colonies agricoles et industrielles», est formée par les 
enfants condamnés ou acquittés comme ayant agi sans discernement, en vertu des articles 66 et suivants du Code pénal 
et 375 et suivants du Code civil (attentats contre l'autorité paternelle). 

Les lois des 5 août 1850, 24 juillet 1889, 19 avril 1898, le règlement d'administration du 10 avril 1869, modifié par celui 
du 15 juillet 1899 et complété par la circulaire du 20 juin 1898, régissent l'organisation générale des établissements d'éducation 
correctionnelle, des établissements d'assistance et de protection pour l'enfance coupable ou abandonnée. « Ces lois n'enferment 
pas l'administration dans des règles fixes au point de vue de l'organisation matérielle et de la composition de l'effectif » 
La plupart des colonies possèdent des règlements administratifs particuliers. 

penitencier-enfants-1905.JPGpenitencier-enfants-1905-cellules.JPG


Les dortoirs sont composés de séries de petites cellules d'isolement en claire-voie. 

Régime et vie quotidienne. - Les enfants se lèvent à 5 heures du matin. A 5 h. 30, premier déjeuner (la soupe aux légumes) 
et récréation. De 6 heures à 7 heures, école. Départ pour le travail ou rentrée aux ateliers à 7 h. 1/2. A 9 heures, les enfants 
reçoivent un morceau de pain. A 11 heures, deuxième déjeuner (soupe, pitance haricots ou fromage; les jours de fête, ragoût). 
De 11 h. 30 à 1 h. 1/2, récréation ou exercices physiques. Départ pour le travail ou rentrée aux ateliers à i h. 1/2. Goûter sur 
place à'4 heures. A 4 h. 30 (hiver), 6 h. 50 (été), retour des champs ou sortie des ateliers. A 7 heures, dîner (soupe, légumes avec 

viande); à 7 h. 45, coucher. Tous les dimanches, promenade de 2 heures à 5 heures. Les enfants qui ont obtenu un certain 
nombre de bons points peuvent se payer ainsi des vivres supplémentaires. La boisson se compose de vin fortement additionné 
d'eau et, en été, d'eau acidulée. 

La liste des établissements est dans la revue universelle 1905 page 419 à 421 disponible sur Gallica.

penitencier-enfants-1905-atelier.JPG

Repost 0
Published by ancetres-metiers-conditions.over-blog.com - dans 1900-1910
commenter cet article
25 janvier 2015 7 25 /01 /janvier /2015 16:20

brodeuse-Douarnenez-1900.JPG

Repost 0
Published by ancetres-metiers-conditions.over-blog.com - dans métiers
commenter cet article
25 janvier 2015 7 25 /01 /janvier /2015 15:45

expo-art-a-l-ecole-1904.JPGExposition de l'Art à l'école.  Victor Duruy, ministre de l'Instruction publique du second Empire, écrivait en 1870 : 

« Notre instruction populaire ne manque ni d'hommes habiles, ni de méthodes éprouvées, ni de livres savants sous une forme 
élémentaire. Mais pour l'enfant, pour l'adulte qui confine à l'enfance intellectuelle par l'état inculte de son esprit, nous 
n'usons pas assez de l'agent le plus actif, l'enseignement par les yeux. J'aurais voulu que les murailles nues de nos soixante- 
dix mille écoles fussent couvertes, du haut en bas, d'images,  l'art, la science, la morale et la patrie auraient trouvé leur 
compte. 

expo-art-a-l-ecole-1904-2-.JPGL'exposition comprenait : des tableaux muraux pour la coration fixe et mobile des classes; des images-récompenses, bons points, cartes postales illustrées destinées aux élèves ; des collections de vues sur verres pour projections ; une exposition 

rétrospective de l'image populaire (collection de M. P. Beurdeley) ; une exposition rétrospective du livre de classe illustré, 
depuis le xvic siècle (collection de M. Georges Moreau) jusqu'au xxe (collection de M. Fournier), etc. 



Repost 0
Published by ancetres-metiers-conditions.over-blog.com - dans 1900-1910
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de ancetres-metiers-conditions.over-blog.com
  • : Métiers ignorés, oubliés. Conditions de vie début 1900. A force de me documenter pour la généalogie , j'ai eu envie de partager mes découvertes sur la vie de nos ancêtres
  • Contact

Compteur

Recherche

Catégories